Le poste de travail.

Les nuits sont longues…
Vous me direz, nous venons tout juste de passer à l’heure d’hiver et les soirées sont aussi courtes que les moments de plaisir dans la commission Charboneau (pour les lecteurs hors du Québec, il s’agit d’une commission qui est en train de foutre un méchant bordel dans le paysage politique local. Par exemple les maires de deux des trois plus grandes villes du Québec dont Montréal, ont déjà donné leur démission, mouillés dans les affaires avec la mafia).
En fait, je vous parle de la commission Charboneau car avec un nouveau né, les nuits sont longues… Et les programmes TV désespérément insipides à une heure avancée de la nuit, où finalement seule la fameuse commission passe en boucle. Le paradoxe dans tout ça est que je pensais, avant de le vivre, devoir passer des nuits blanches en cherchant des occupations tout en attendant que bébé veuille bien dormir. Foutaise ! Vous essayerez de faire quelque chose de vos mains avec un nouveau né dans les bras !
Toujours est-il qu’afin de ne pas sombrer dans le baby-blues, je me suis décidé à participer à un SWAP. Monter une quinzaine de mouches à cette occasion m’oblige donc à rester actif et à penser à autre chose qu’aux biberons. J’ai choisi de monter la Matane Spéciale, mais cela fera l’objet d’un prochain billet.

J’ai organisé depuis quelques mois un poste de travail afin de pouvoir pratiquer le montage en toute tranquillité et surtout en ayant sous la main tout ce dont j’ai besoin quand l’envie irrépressible de monter une mouche me prend. J’aime l’idée d’un poste de travail fixe où l’organisation simplifie les manipulations. Je voulais un poste de travail qui puisse être fermé, le montage de mouches étant une discipline qui comporte tout de même quelques objets dangereux pour un enfant, à commencer par les hameçons.

Le poste de travail de montage de mouches.

Un beau foutoir mais un espace fonctionnel

Ce genre de meuble est tout à fait approprié au montage et permet d’être fonctionnel en quelques secondes. Rien de pire que de perdre de précieuses minutes à sortir tout le matériel et surtout à chercher le matériau ou l’outil qui convient, sans jamais le trouver.
Finalement, pour quelques dizaines de dollars, il est possible d’organiser un coin pour soi, quand cela est possible et d’avoir du plaisir mais surtout de profiter des quelques minutes de répit que vous laisse bébé, pour tourner quelques hackles…

Les nuit sont longues… Et l’hiver s’en vient.

Publicités

Une réflexion sur “Le poste de travail.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s