Colle UV et finition.

Ne vous êtes-vous jamais posé la question, devant la finition impeccable de certaines mouches,  à savoir comment font les monteurs « professionnels » pour arriver à un tel niveau de perfection ?
Je me la suis longtemps posée en badant les têtes de certaines mouches qui sont généralement dans des cadres, des mouches à saumon pour la plupart. Mais quel est le secret ?
Certains sites voire certains livres font l’apologie du vernis. En somme, il suffit de passer plusieurs couches de vernis successives et le tour est joué. Vous avez essayé ? Moi oui et je peux affirmer alors que c’est de la foutaise. On peut y arriver, sûrement mais au prix de combien d’efforts et combien de temps (et combien de couches) ?
Aussi, une piste plus intéressante me renvoyait vers la colle epoxy.
Je me suis déjà amusé à fabriquer des poissons du type « Rapala » et je peux vous dire qu’il faut vraiment du métier pour obtenir un beau rendu car la finition de ce genre de leurre dépend de l’aspect de la couche d’epoxy appliquée sur la peinture. Évidemment, il faut faire sécher le tout sur une roue de séchage (cela fera l’objet d’un prochain article). Mais c’est au niveau de la finition que le bât blesse car l’epoxy a la mauvaise idée d’être livrée en deux composants qu’il faut mélanger avant application. Or, lorsqu’on procède, des micro-bulles d’air ont une fâcheuse tendance à s’immiscer dans le mélange, donnant à votre poisson l’impression d’avoir une peau d’orange.

Mon premier leurre artificiel en balsa. La finition n’est pas aussi belle qu’un vrai leurre du commerce. Un manque flagrant d’expérience…

Il existe une colle epoxy UV qui a la particularité de durcir instantanément lorsqu’elle est exposée à un flux important d’Ultra-Violets. Cette colle permet de faire des têtes et de monter certains modèles de nymphes (dos des gammares surtout) de manière très convaincante. Elle a deux gros avantages : elle ne nécessite aucune préparation et elle durcit instantanément.
Après avoir cherché longtemps sur le net, j’ai commandé cette colle, distribuée par Loon Outdoors. Elle paraissait la plus appropriée et une des moins chères parmi les dizaines de produits similaires que l’on trouve notamment sur eBay.
Là où ça se gatte niveau du prix, c’est quand le distributeur veut nous vendre une petite lampe UV spécifique sous prétexte qu’il faut « les bons UV »  pour faire réagir la colle. Les « bons UV » se monnayent très (trop) cher à mon goût, si cher que l’aveuglement qu’ils ne manquent pas de provoquer (attention, réel danger chez les jeunes enfants) ne vous permettra pas de voir le pigeon qui est en vous.
Évidemment, j’ai commandé une petite lampe UV sur eBay pour la modique somme de 3.30$ frais de port inclus et celle-ci fonctionne à merveille. Ne vous faites pas avoir…

Environ quinze fois moins chère que celle ventée par Loon mais d’une redoutable efficacité.

Côté résultat, qu’est ce que ça donne finalement ?
J’ai pu expérimenter la colle sur la tête des Matane Spéciales montées pour le swap.

Détail (très fortement grossi) de la tête finie à l’epoxy UV.

J’avoue que je suis tombé sous le charme de cette colle car elle est facile à appliquer, reste malléable aussi longtemps qu’elle n’a reçu la dose d’ultraviolets nécessaire (évitez de travailler en plein soleil) et fige vraiment en quelques secondes sous l’effet de la lampe.
Il est facile de faire des têtes régulières en faisant quelques tours avec l’étau avant d’exposer aux rayons UV. La colle a quand même une bonne consistance et ne coule pas facilement. Elle s’égalise autour du fil de montage sous l’effet de la rotation. Il est toujours temps de la travailler avec une pointe afin de l’appliquer régulièrement, à ras le hackle.

Cette colle peut tout aussi bien être utilisée pour certains montages qui nécessitent un point d’encrage supplémentaire, c’est avant tout une vraie colle epoxy.
Très plaisante à travailler, il suffit de maintenir la partie à coller d’une main et d’exposer quelques secondes aux rayons UV afin de stabiliser le montage. Et voilà !
Cela évite bien des tracas quand on compare avec des colles « normales » où il s’agit de maintenir pendant des heures un petit composant en équilibre afin que la colle puisse sécher.
Que du bonheur ! 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s