Des plumes teintes, des plumes « bio ».

Teindre, verbe du troisième groupe : je teins, tu teins, il teint… Participe passé du verbe : teint. Adjectif : teint, teinte.
Juste un petit rappel de conjugaison simplement pour me faire comprendre par le plus grand nombre car j’entends et lis trop souvent le terme « teindu » et autres joyeusetés pour signifier le fait qu’un objet a fait l’objet d’une teinture. Voilà c’est fait, passons à l’essentiel:
Vous avez sûrement remarqué qu’on ne trouve pas toujours les couleurs désirées pour nos matériaux de montage.
Il existe divers produits, distribués par certaines marques dont la plus connue est Veniard, destinés à teindre les plumes, poils etc. . Ces produits sont relativement chers et éventuellement chimiques.

Il existe aussi des méthodes alternatives et naturelles que j’appellerai « bio », qui permettent d’obtenir des résultats très probants sans se ruiner. Cela vous en coûtera quelques sacs d’épices, mais finalement, ça n’est pas cher payé quand on voit le résultat. J’ai cherché sur Internet diverses recettes et j’ai trouvé quelques pistes intéressantes, suffisamment du moins pour tenter l’expérience.
Je voulais teindre en jaune quelques plumes de malard et de sarcelle afin de créer des « substituts » de canard branchu, nécessaires au montage des Gordon Quill. Une fois lancé, j’ai décidé de « sacrifier » quelques quills de paon que j’avais ébarbés dans mes moments de grande solitude, afin de voir comment ceux-ci réagissaient à la teinture… Certains conseillent de laver les plumes et les quills avec un savon doux (savon a lessive genre Woolite) avant de les teindre.  Je ne l’ai pas fait car cela ne me semblait pas nécessaire vu l’excellent état de mes matériaux.

La recette est simple : Prendre 500ml d’eau, les faire chauffer. Quand l’eau commence à être relativement chaude, y verser une cuillère à soupe (15ml) de vinaigre d’alcool et la quantité désirée de colorant. En l’occurrence j’y ai versé environ 2/3 de cuillère à soupe (soit 10ml) de curcuma. Bien remuer. Quand l’eau commence à frémir, arrêter le feu et y plonger ses plumes, poils, etc.
Le temps de trempage dépend de la teinte que vous voulez obtenir. J’ai laissé tremper les miennes environ une minute trente. (1)
Autant dire qu’il faut une certaine expérience et pas mal d’essais/erreurs pour parvenir à ses fins. Rincer abondamment à l’eau froide. Idéalement, faire tremper quelques minutes dans un bac d’eau froide. Laisser sécher à l’air libre.

Les plumes avant et après. Le curcuma produit une belle teinte jaune dorée.

Les plumes avant et après. Le curcuma produit une belle teinte jaune dorée.

Le résultat que j’ai obtenu est assez encourageant, aussi bien pour les plumes que pour les quills de paon.

Le curcuma produit une teinte intermédiaire jaune/vert olive sur les quills de paon.

Le curcuma produit une teinte intermédiaire jaune/vert olive sur les quills de paon.

Bien que la teinture jaune sorte un petit peu trop foncée sur les plumes, par rapport à mes attentes, je suis assez satisfait du résultat.

On peut essayer diverses recettes pour obtenir les couleurs désirées : curcuma (jaune), paprika (rouge/orange), teintures alimentaires (quelques $ dans les supermarchés) et même certains utilisent les poudres « Kool Aid » (poudres de préparation pour boisson sucrées, dont j’ignore la disponibilité en Europe) qui font à priori des merveilles !  Tapez « dyeing with Kool Aid » et vous trouverez des dizaines de sites de tricot qui expliquent comment faire. 😉

Bonne teindure, oops pardon teinture ! 😉

(1) : Un conseil : disposez un large tamis (ou chinois, tout ce qui a des mailles fines en métal) trempé dans votre solution de teinture avant d’immerger les plumes et quills. Vous vous éviterez bien des désagréments quand il s’agira d’aller à la pêche dans une solution plutôt opaque et très chaude…

Publicités

3 réflexions sur “Des plumes teintes, des plumes « bio ».

  1. Je vois qu’il n’y a pas que moi qui cherche des solutions économiques. Moi, je voudrais obtenir des plumes pourpre, violine, « raison pas trop mûr »
    Je vais tenter les vins de table (les bons vieux hybrides » de nos grand-pères) me tentent, ça tâchais bien les nappes blanches !
    Si quelqu’un a des idées…
    Merci pour votre ingéniosité

  2. pour une autre teinte du mercurochrome de pharmacie à l’alcool en macération avec du vinaigre blanc et chaud … fonctionne merveilleusement bien… je met plus ou moins de vinaigre en fonction de la teinte que je souhaite 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s