A kind of respect.

6 juin 1944. Une petite semaine nous sépare du soixante-neuvième anniversaire du débarquement de Normandie.
J’ai déjà eu l’honneur de rencontrer un des acteurs de cette journée là. Un Québécois qui était parti loin de ses terres pour faire « son devoir », en toute humilité. J’avais la gorge nouée, les yeux mouillés, c’était plus fort que moi, je ne maîtrisais rien. Tout ce que j’ai trouvé à dire fut « merci ». Le Monsieur resta humble.
Mes collègues de travail ne comprenaient pas ce qui se passait. Nous étions bien sûr tous trop jeunes pour avoir vécu cette journée-là. Différence de culture peut-être, il n’y a pas de mémorial ici au Québec, pas de croix sur les bords des chemins pour honorer les martyrs tombés sous les balles des nazis, pas de traces de balles sur les murs encore bien debout trois-quarts de siècle plus tard. En France, on vit (encore un peu) avec les fantômes du passé. Ici, non.

Une belle histoire, découverte pour moi exactement entre le « memorial day » et le 6 juin.

Frank Moore a pu pêcher dans la Sélune, 69 ans plus tard.
http://www.lamanchelibre.fr/avranches/actualite-43609-le-veteran-americain-revient-pecher-en-paix-dans-selune.html

Publicités

Une réflexion sur “A kind of respect.

  1. Pingback: IF4 2014 à Montréal !!!! | salmotruttafario

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s