Repose en paix René

Je viens de recevoir un courriel qui m’attriste, qui me touche profondément.
Mon ami René Houde vient de nous quitter après des mois de combat contre la maladie.
Nous avions travaillé ensemble pour dynamiser le chapitre Chateauguay de TUC et pour franciser celui-ci. Tu étais le mentor de ce chapitre et tes absences plus fréquentes ces derniers temps m’avaient même incité à délaisser celui-ci.
Je t’ai rencontré aux MMM, tu faisais partie de ceux qui donnaient leur temps pour apprendre à lancer aux néophytes, j’en étais. Je mesure aujourd’hui les efforts que tu as du  déployer pour être présent malgré la maladie.
Tu n’oubliais pas, à chacune de nos rencontres, de demander des nouvelles de « junior », il est triste lui aussi ce soir.

Ton souvenir restera gravé dans mon coeur et dans ceux de nombreux pêcheurs qui t’ont un jour croisé. Je ne pourrai m’empêcher d’avoir une pensée pour toi chaque fois que j’irai pêcher la Châteauguay cette belle rivière que tu as protégé de ton mieux depuis des années et que nous devions pêcher un jour ensemble, nous amuser avec nos « Tenkaras ».
Je t’envoie un dernier « salut » halieutique et amical et j’envoie toutes mes condoléances à ta famille et tes proches.
Repose en paix René.

Bonne ouverture !

Je sais, j’ai délaissé trop longtemps ce blog et à ma plus grande surprise l’auditoire ne cesse d’augmenter. Peut-être que le travail des moteurs de recherche ramène chaque jour quelques brebis égarées.
J’avoue que depuis l’automne et même après une des saisons les plus pourries que j’aie jamais vécue, j’ai délaissé un peu mes mouches. Non pas que je leur tourne le dos, non, plutôt que de temps en temps il est bon de regarder autour de soi, de changer d’air, surtout quand celui que vous venez de respirer ne fut pas des meilleurs.

Ne vous inquiétez pas, je regarde tous les jours mon gilet pendu, ses poches pleines de boites à mouches, mes cannes, à portée de regard et mon étau, parce que la promiscuité m’oblige à le voir pendant que j’écris cet article. Finalement, je vous envie, vous qui me lisez et qui aurez la chance d’avoir les pieds dans l’eau samedi matin. Certes l’eau sera fraîche et abondante à ce qu’il parait mais vous aurez les pieds dedans ! Amusez-vous, respectez ces rivières qui nous donnent tant de plaisir et surtout buvez un coup à ma santé, quand viendra mon tour d’ici le mois de Mai, promis je lèverai le coude à la votre et à la santé de nos chères truites !
Bonne ouverture !